Répondre à trois objectifs est un challenge au  quotidien.

Concocter un menu équilibré, économique et qui tient compte des restrictions imposées par les soucis liés à la santé.

 

Entrée :

Une tranche de melon

Plat de résistance :

tirelire

Côte de porc échine à la cocotte-minute sauce tomate, garniture de pommes de terre et gratin de courgettes « spécial intolérances»

Dessert :

Fraises au sucre pour l’un et yaourt au lait de chèvre pour l’autre

Explications

Pourquoi le melon ? Nous sommes en plein mois de juillet et le melon est à son apogée, gorgé de soleil, parfumé à souhait et aussi très bon marché en cette période.

 

Pourquoi le porc ? Cela reste un aliment sain s’il n’est pas cuisiné dans une couche épaisse de matières grasses. Ce n’est pas le moins calorique,  je le concède mais il faut varier les plaisirs… Et il faut bien le reconnaître, cela reste une viande très économique, surtout quand on prend l’habitude de surveiller les périodes de promotion (Merci le congélateur).

 

La recette :  Faire chauffer un peu d’huile d’olive et un peu de beurre (à la fleur de sel de Guérande, c’est mon préféré), faire revenir les côtes de porc, ajouter de la moutarde sur la viande, ajouter quelques pommes de terre (une belle pomme de terre par personne suffit, bon d’accord deux pour monsieur), laisser dorer les pommes de terre, ajouter des tomates bien charnues (celles du jardin sont extra), quelques tours de poivre et une branche de thym frais. Ajouter de l’eau et fermer la cocotte-minute. Faire cuire 12 à 15  minutes en tout. 

Eplucher une ou deux grosses courgettes (faciles à cultiver dans le jardin et tellement meilleures), les débiter en rondelles, les cuire à l’eau salée quelques minutes,  (il est possible de les  cuire à la vapeur, ce qui est mieux d’ailleurs, mais il faut un peu plus de temps), les égoutter. Les placer dans un plat allant au four. Mélanger une cuillère à soupe de maïzena* avec une brique de crème fraîche allégée à 3 ou  4 % de matières grasses ou avec un pot de fromage blanc 0 %, ajouter du poivre, du sel. Verser le tout sur les courgettes. Mélanger un peu pour bien répartir la préparation. Parsemer un peu de gruyère ou de la mozzarella (moins calorique) et placer au four à 210° pendant 20 mn.

*la maïzena remplace les œufs, bannis pour les personnes qui souffrent d’allergie aux oeufs

 

Pourquoi les fraises : Ce sont les dernières dans le jardin, il faut donc en profiter. On en trouve encore facilement dans le commerce à des prix plus abordables et surtout leur goût est plus marqué.

Les écraser avec un peu de sucre (blanc ou roux) ou une cuillère à café de vin rouge. Les laisser macérer, elles n’en seront que meilleures. Si vous les préférez "nature", c'est parfait.

Pourquoi le yaourt au lait de chèvre : Ne pouvant manger les fruits et les légumes à mon goût (problèmes de diverticules), il faut faire des choix. Comme j’ai choisi de manger du gratin de courgettes, je délaisse les fraises à mon grand regret. Le lait de vache n’étant plus mon ami, non plus, je prépare désormais mes yaourts avec du lait de chèvre. Un vrai régal !

 

Voilà, un menu comportant de la viande, des féculents, des légumes, de la matière grasse maîtrisée, des fruits et un laitage, avec des produits de saison, bon marché.